mercredi 27 juin 2018

L’institut médico-éducatif de Guise change de directeur

hebergement d'image
Au fond du parc de la rue Devillers, la maison de maître à colombages abrite depuis quelques décennies l’Institut médico-éducatif (IME). Le portail ouvert en permanence traduit la politique de la maison basée sur une confiance totale, mise en place par Michel Pircher.

À 62 ans, le directeur des lieux quittera cette belle maison dans un mois avec le sentiment du devoir accompli. Mardi, il a fait ses adieux officiels. «  Depuis 2007 ça a été une source de richesses et de rencontres, et je pars serein  explique cet éducateur spécialisé de formation devenu, entre deux, chef de service au tribunal pour enfants de Beauvais. Pour lui, le naturel est très vite revenu au galop. «  Le médico-social c’est le cœur de mon métier et j’y suis revenu  »
Parmi ce qu’il retient de son passage, ce sont les différents travaux entrepris pour restaurer et mettre aux normes la bâtisse, mais surtout l’inclusion scolaire des enfants de l’IME en 2011, une première dans l’Aisne. «  C’est mon grand projet. Il s’agit d’une unité pour scolariser les enfants âgés entre 6 et 12 ans. La classe se passe à l’école du Centre avec deux spécialistes sur place  » précise fièrement le directeur, satisfait de voir que cette expérimentation est toujours en place sept ans après avec des moments de partage en commun avec les autres élèves.
Les enfants qui viennent sur le site au quotidien mais âgés de 13 à 16 ans sont scolarisés sur place.
La vie à l’IME pour les 35 jeunes externes qui sont atteints de déficience intellectuelle (contre 30 avant le 1er janvier dernier) est rythmée par des activités au sein de l’établissement, et beaucoup d’autres en extérieur notamment différents séjours avec l’objectif de travailler l’autonomie. «  Ils font du judo et passent leurs grades, vont à la piscine et passent leurs brevets de natation, font de l’équitation, se rendent au théâtre ou à la ludothèque. Quand les jeunes partent en séjour, ils font les courses et la cuisine avec l’objectif de les rendre le plus autonome possible et les préparer à la vie future. Ici au retour, on consolide le travail réalisé en extérieur.  »
La vie sur place est marquée par des activités tels le jardinage, la musique et l’informatique. En septembre, un espace détente appelé salle de stimulation sensorielle qui travaille sur les sens sera mis en service.
En août, c’est Isabelle Coelho qui prendra la suite. Elle occupait jusqu’alors le poste de chef de service éducatif dans une maison d’éducation à caractère social dans les Ardennes…………..  LIRE DANS LE JOURNAL L'AISNE NOUVELLE ………..L’institut médico-éducatif de Guise change de directeur  http://www.aisnenouvelle.fr/75549/article/2018-06-27/linstitut-medico-educatif-de-guise-change-de-directeur


dimanche 26 février 2017

Renversement d'un engin chenillé : deux blessés graves à Saint-Gervais-les-Bains, en Haute-Savoie

L'accident s'est produit sur neige, mais en dehors du domaine skiable de Saint-Gervais-les-Bains (Haute-Savoie) vers 10 heures du matin. Un engin chenillé s'est renversé.
Quatre touristes ont été blessés dans la chute de l'appareil.
Un père et son fils d'origine néerlandaise ont été transportés à l'hôpital de Sallanches par les secours arrivés rapidement sur place.

Deux autres touristes, une Néerlandaise de 16 ans et un Anglais de 19 ans, blessés gravement ont eux été transportés au Centre hospitalier Alpes Léman.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/haute-savoie

samedi 25 février 2017

Aisne: Plusieurs véhicules impliqués dans un accident sur l’A4

ACTUALISATION 15h15 : Retour progressif à la normale.
La Sanef confirme l’existence d’un accident sur l’A4 survenu peu avant 14 heures dans le sens Château-Thierry / Reims à hauteur de la commune de Courmont, dans l’Aisne. Quatre voitures seraient impliquées dans cet accident. Les gendarmes ont sécurisé les lieux et canalisé la circulation sur une voie. Les pompiers sont également sur place pour secourir les éventuels blessés. Légèrement blessée, une personne a été transportée au centre hospitalier de Château-Thierry.

Surtout soyez prudents, si vous circulez dans le secteur le trafic est ralenti !
http://www.lunion.fr/17670/article/2017-02-25/aisne-plusieurs-vehicules-impliques-dans-un-accident-sur-l-a4

lundi 16 mai 2016

Escroquerie à la sécurité sociale : 2 médecins et une secrétaire médicale mis en examen

 

mardi 10 mai 2016

Couple retrouvé mort à Brantôme (24) : le conducteur victime d'un malaise

L'octogénaire britannique décédé avec son épouse vendredi avait perdu le contrôle de sa voiture, qui a plongé dans la Dronne
Vendredi, un couple de Britanniques de 86 et 84 ans installé à Paussac-et Saint-Vivien est mort dans sa voiture dans la Dronne, après une fatale sortie de route au lieu-dit La Côte à Brantôme.
L'examen de corps pratiqué ce week-end sur les victimes laisse supposer que l'octogénaire au volant a été victime d'un malaise cardiaque ou neurologique avant de perdre le contrôle de son véhicule.

Résidence secondaire

Richard et Mary Lucas avaient acquis une résidence secondaire à Paussac-et-Saint-Vivien il y a plus de vingt ans et y séjournaient deux à trois mois par an. « Ils étaient très appréciés de leur voisinage et ne manquaient pas de participer aux manifestations organisées dans la commune », commentait lundi le maire, Jean-Pierre Desvergne.
Celui-ci a pu rencontrer les fils des victimes, venus spécialement à l'annonce du drame. Selon eux, Richard Lucas avait subi une visite médicale peu de temps avant de venir en France, afin de renouveler son autorisation de conduire pour trois ans, une procédure obligatoire en Grande-Bretagne à partir de 70 ans. Aucun problème n'avait été diagnostiqué.
Les corps des deux Britanniques devraient être rapatriés ce mardi en Angleterre pour y être inhumés.
http://www.sudouest.fr/2016/05/10/brantome-24-le-conducteur-victime-d-un-malaise-2357464-1755.php